Quand un cinéma américain galère pour projeter le film culte de Michael Jackson

Publié le par Bratislabat

Je ne sais pas s'il y a une traduction américaine pour l'expression "Quand ça veut pas, ça veut pas" mais elle serait tout à fait appropriée pour l'histoire qui est arrivée à ce cinéma américain.

Le cinéma ArcLight, situé à Hollywood, passe aussi bien des nouveautés que des reprises, et prend parfois note des suggestions laissées par ses internautes sur sa page Facebook.

Ainsi des demandes furent faites pour le film de Michael Jackson Moonwalker sortie en 1988. Et si cette demande est exceptionnelle, c'est à plusieurs niveaux.

 

 


Lorsque j'ai repéré l'info sur le site TMZ, j'ai été grandement étonné d'apprendre qu'on ne parlait pas ici de ressortie mais d'une sortie événementiel dans un cinéma et pour un soir. Ca me touche d'apprendre que ce film n'est jamais sorti dans les salles américaines jusqu'à maintenant car étant trentenaire, ce film me ramène à mes 1ers souvenirs cinématographiques d'enfance.

Moonwalker qui est bien sortie en salles chez nous, faisait partie des films à voir absolument à l'école, sous peine de passer pour un gros naze, à l'instar des Goonies, de Chérie, j'ai rétrécie les gosses ou encore S.O.S. Fantomes 2.

 


Du coté des Etats-Unis, le film est également bien sortie mais suite à un désaccord avec les distributeurs de cinéma, c'est sous forme de VHS que les américains ont pu se le procurer.

Il fallait donc saluer le geste de ce cinéma en créant cet événement qui irait toucher les fans américains. Mais les choses ne se révélèrent pas si simple. Car dans un statut daté du 19 janvier, le cinéma expliqua que si cette séance tardait à se faire ... C'est parce qu'il n'arrivait pas à mettre la main sur une copie du film !

 


En même temps, ça parait logique, si le film n'a jamais été projeté chez eux, il y a peu de chance qu'une bobine existe. Mais les programmateurs ont quand même mené leurs petite enquête pour en trouver une. Ils cherchèrent les ayant-droits, réalisateurs et producteurs... Mais les droits sur le film en lui-même furent désormais gardés par les exécuteurs testamentaires du chanteur. Et le verdict tomba dans un autre statut Facebook:

 


En gros, on leur a dit qu'il n'est pas prévu pour le moment de sortir une copie pour la distribution. Autant dire que dans l'immédiat, cette fameuse projo de Moonwalker, elle n'aura tout simplement pas lieu.


C'est dommage car, pour ceux qui connaissent pas ce film, il ne s'agit pas d'un film gadget mais bien une extension cinématographique de l'univers d'un chanteur comme il en a toujours existé avec Quatre garçons dans le vent pour les Beatles, Purple Rain pour Prince ou In bed with Madonna pour qui-vous-savez.

Ce genre de film vise avant tout les fans et si Moonwalker ne vous parle pas, vous connaissez forcément ce passage culte et classe de la chanson "Smooth criminal" qui se passe dans un club des années 30 et qui confirme bien que Michael Jackson EST le roi de la Pop.

 

 

Je ne sais pas s'il y a une traduction américaine pour l'expression "Le Roi est mort ! Vive le roi!" mais elle serait tout à fait appropriée la conclusion de mon Post.

Publié dans Cinéma

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article